La Science Unitaire de l’Intra-univers  

Grecque

La quête d'un pionnier

 

«  Une œuvre à étudier pour comprendre
sa vie et préparer l’après-vie »

 
Une aventure de la conscience
Architecture interdimensionnelle
Science et conscience
Un langage de résonance
Extrait de la table des matières
Réponses à des questions fondamentales
Pour trouver la Science Unitaire             
Autres livres du même auteur

La Science Unitaire de l'Intra-univers, ouvrage de 200 chapitres, donne des clefs fondamentales, transmises directement par les circuits de l'Unité Interne et apportant des explications extraordinaires sur la vie, la mort, la maladie, la structure de l'individu et celle de l'univers, les buts de la vie, et des milliers de questions-réponses abordant des sujets très divers et traités d'une manière nouvelle avec des codes, des numérations et un langage immédiatement relié à une autre dimension.

Rares et précieuses sont les œuvres fondatrices comme celle-ci qui provoquent un nouveau regard sur soi et sur le monde. Aboutissement d’une longue démarche de conscience et de synthèse, ces informations sont issues d’une intime conjonction vibratoire entre les consciences supraterrestres et l’auteur.

         

La Science Unitaire de l'Intra-Univers est traduite actuellement en :
  Allemand - Anglais - Espagnol - Français - Italien - Portugais - Polonais - Roumain - Russe

 

 

 
   
   
La Science Unitaire de l’Intra-Univers  
Présentation

Une aventure de la conscience
Architecture interdimensionnelle
Science et conscience
Un langage de résonance
La quête d'un pionnier
Autres livres

Retour

 

*Aboutissement d’une longue démarche de synthèse, la Science Unitaire de l’Intra-univers apparaît comme un de ces ouvrages novateurs qui, par un saut conceptuel, fondent un nouveau champ d’investigation pour la conscience humaine. Des individus et des groupes de recherche s’inspirent de cet ouvrage déjà traduit et paru dans de nombreux pays. Ces transmissions expriment la vision globale et cohérente d’une pensée que l’on pourrait qualifier d’interdimensionnelle dans la mesure où elle explore les rapports entre la conscience vibrale, l’énergie vibratoire et les manifestations matérielles.

Le progrès de la science et de la pensée humaine se fait au travers d’œuvres fondatrices de ce type, proposant des informations et un langage qui ouvrent de nouvelles perspectives de compréhension à l’être humain. La Science Unitaire nous sensibilise au fait qu’il existe, derrière les apparences, un ensemble de lois internes qui régissent toutes les manifestations formelles. Cette compréhension permet alors de mieux gérer son existence, car ce qui limite et emprisonne un individu, c’est toujours un manque de conscience. Éclairer la conscience d’un être, c’est participer à sa libération. La Science Unitaire ne peut être vraiment comprise que lorsque l’individu, passant d’un mental concret à un mental supérieur, aura non seulement assimilé en lui les lois de rapport entre l’extra-univers et l’intra-univers, mais surtout lorsqu’il les aura mises en pratique. Ce n’est que par l’application de ces informations que l’on peut accéder aux clés qui sont celles de la mutation vers une conscience supérieure.

Cette mutation réclame l’effort et la continuité d’une vie opérationnelle comme l’a été celle de l’auteur. Né à Paris en 1938, IJP. Appel-Guéry vit dès sa jeunesse de nombreuses expériences qualifiées de paranormales. Vers l’âge de 18 ans, il s’intègre au champ de la conscience unitaire à travers une expérience d’illumination qui le transforme complètement. Il découvre combien la conscience de veille est limitée face à cette conscience d’éveil qui est une connaissance immédiate et infinie de l’univers. Ceux qui ont vécu cette expérience en ressortent profondément modifiés.

Le psychiatre Dean décrit les caractéristiques de ce qu’il nomme “l’ultra-conscience et ses effets” *. Parmi ceux-ci, une accélération extraordinaire de l’intellect, une révélation du génie latent, un développement soudain ou graduel de dons psychiques tels que la clairvoyance, la perception extra-sensorielle ou la précognition.

Appel-Guéry va effectivement développer en lui des dons télépathiques étonnants qu’il exerce à travers ce mode particulier d’expansion de la conscience qu’est l’inspiration créatrice. Cette inspiration s’exprime à travers un certain nombre d’activités artistiques dont la musique. Un des effets typiques de ce genre d’expérience est le désir de la partager avec d’autres. Cette prise de conscience animera la démarche d’Appel-Guéry en l’amenant à entreprendre une formation systématique pour faire le lien entre cet éveil spirituel et le savoir scientifique.

L’étude approfondie de diverses sciences traditionnelles comme l’alchimie, la kabbale ou la numérologie l’amène à développer une intuition analogico-symbolique qui est celle de la dimension globale du cerveau droit. Pour développer sa précision analytique, reliée au cerveau gauche, il étudie à l’université de Paris et obtient une licence en Sciences et une licence en Psychologie. Il se forge ainsi un outil rationnel né de la rigueur expérimentale, susceptible d’analyser et de structurer une multiplicité d’informations pour en extraire des synthèses originales. Cette continuité entre rationalité et intuition permet de retranscrire certaines perceptions issues des mondes subtils dans une forme compréhensible pour le mental humain. Toute cette démarche de synthèse débouche pour l’auteur, à plus de trente ans, sur un contact très précis avec des dimensions de conscience supérieure qui se manifestent d’une manière visible.

* Cité par Kenneth Ring dans En route vers Oméga.

Un jour, après la réception d’une information télépathique, Appel-Guéry et une dizaine de personnes qui l’accompagnent voient, à l’heure annoncée auparavant, juste au-dessus d’eux, une lumière très brillante qui se déplace dans le ciel. Cette expérience a été suivie de beaucoup d’autres manifestations constatées par de nombreuses personnes au cours de plus de vingt années.

L’ufologue Pierre Delval exprime ainsi ce type de phénomènes dans Contact du Quatrième Type : “On peut aller jusqu’à concevoir les ovnis comme n’étant que l’aspect superficiel d’un univers mental doué d’une intelligence qui évolue hors du cadre de notre physique, de notre matérialité… Le problème posé ici reste bien celui de la communication entre deux formes d’intelligence différentes, sans doute très dissemblables. On s’étonne de l’absence de contact des ovnis mais il n’est pas douteux que ce contact ait lieu à notre insu et plus spécifiquement auprès de quelques personnes seulement, en fonction d’un choix. Ce choix pouvant fort bien être déterminé suivant le potentiel des perceptions extra-sensorielles en sommeil ou en voie de développement chez ces personnes.”

IJP. Appel-Guéry précise, quant à lui, le sens qu’il donne à ces manifestations : “Le phénomène extraterrestre est étudié sous trois aspects : l’ufologie, l’exobiologie, la psychophysiologie.

L’ufologie s’occupe essentiellement de recueillir et d’étudier statistiquement les observations d’ovnis réalisées depuis plusieurs années, ainsi que les caractéristiques et traces des présences extraterrestres.

L’exobiologie a pour but l’étude de la vie dans l’univers, de ses traces dans les météorites et la présence éventuelle d’extraterrestres sur la terre.

En tentant de clarifier les rapports entre physiologie et psychologie, la psychophysiologie débouche sur une meilleure compréhension du fonctionnement de l’organisme humain et de ses possibilités de développement et sur l’étude, avec la parapsychologie, des facultés supra-humaines de type télépathique permettant d’établir des contacts avec des entités cosmiques à dimension de conscience supérieure par leur type d’évolution. Ceci défini, nous nous libérons d’un coup de tout le folklore habituel des médias sur les petits hommes verts, les adorateurs d’ovnis et autres stupidités proférées par beaucoup de personnes très peu averties du sujet. Nombreux sont ceux qui en parlent à tort et à travers sans s’être réellement renseignés sur la situation actuelle de la recherche en ce domaine. Il est certain que ce sujet très complexe peut paraître inquiétant et qu’il est plus facile de le couvrir de ridicule plutôt que de l’étudier sérieusement en essayant d’en comprendre les divers aspects.

Le phénomène ovni et la présence extraterrestre nous rappellent que l’homme n’est pas seul dans l’univers et surtout qu’il n’est pas seulement un corps de chair mortel, mais aussi une sorte de vaisseau d’énergie qu’il doit apprendre à contrôler. Le corps a une correspondance transcendante et des résonances dans d’autres champs vibratoires, dans le passé, le présent et le futur. Bien sûr, il est nécessaire de relativiser les contacts et les messages en fonction de la source dont ils sont issus. Le discernement des différents niveaux vibratoires permet de savoir qui nous contacte et qui contacter.”

Voici ce que dit l’auteur au sujet des possibilités de contacts avec ces autres dimensions : “Depuis plusieurs années, il y a des récits de contacts avec d’autres dimensions qui ont parfois fait l’objet d’ouvrages importants. Cependant les personnes qui ne sont pas elles-mêmes contactées peuvent avoir quelques difficultés à se faire une opinion sur la validité de ces contacts parce que, très souvent, ce qui se passe, c’est que la personne qui se dit contactée est la seule à avoir fait cette observation, ce qui peut prêter à confusion. Dans les cas que nous avons vécus, les contacts se sont faits parfois devant plus d’une centaine de personnes, ce qui donne plus de fiabilité. Un deuxième aspect sur lequel il faut porter attention, c’est que faire des observations, avoir des contacts, mais ne pas pouvoir entrer en communication avec les consciences qui pilotent ce que l’on appelle les ovnis – qui pour nous sont des vaisseaux, des sas de transferts interdimensionnels – cela limite la possibilité de comprendre les raisons et le sens de ces apparitions. Ce deuxième élément, nous avons réussi à le clarifier puisqu’au cours de toutes ces opérations de contact, nous avons eu des informations et des codages permettant de comprendre quelles étaient les approches qui pouvaient s’effectuer entre la race terrienne et ces autres dimensions. Ces apparitions ne se sont pas faites par hasard. C’étaient des sortes de rendez-vous qui ont pu se réaliser et qui étaient indiqués à l’avance, quelquefois un jour ou deux, quelques heures ou quelques minutes auparavant. Nous avons réussi ainsi à vérifier la possibilité d’un contact télépathique existant entre une conscience terrienne et d’autres types de consciences.”

 
     

 

 

 
   
   
La Science Unitaire de l’Intra-Univers 
  Une Aventure de la Conscience

Une aventure de la conscience
Architecture interdimensionnelle
Science et conscience
Un langage de résonance
La quête d'un pionnier
Autres livres

Retour

 

*Pendant de nombreuses années, IJP. Appel-Guéry et son équipe de recherche se familiarisent avec le champ d’une conscience interdimensionnelle très complexe, éloignée de nos conceptions humaines ordinaires. Il s’agit de vérifier ces informations en les passant au tamis de l’expérimentation.

Au fil du temps, beaucoup de preuves concernant la véracité et l’exactitude de ces informations ont été recueillies :

Prévision de nombreuses manifestations visuelles.

Réception des mêmes schémas à des centaines de kilomètres de distance.

Prédictions qui se sont réalisées avec une incroyable précision.

Transformation de l’énergie ressentie à de nombreuses reprises par toute une assemblée lors d’expériences de contact, transmission d’informations correspondant à plus de mille deux cents cassettes enregistrées.

Cette recherche, émaillée de nombreux phénomènes appartenant à ce que Jung nomme la synchronicité, nous met en présence de ces coïncidences pleines de sens reliant entre eux des événements et des situations sans liens physiques apparents – ce que nous appelons hasard n’étant que le résultat de notre ignorance des véritables causes agissant au-delà des apparences.

 

 
     

 

 

 

 

 
   
   
La Science Unitaire de l’Intra-Univers  
  Architecture Interdimensionnelle

Une aventure de la conscience
Architecture interdimensionnelle
Science et conscience
Un langage de résonance
La quête d'un pionnier
Autres livres

Retour

 

*L’être humain est la manifestation formelle d’une entité beaucoup plus vaste résonnant avec tout l’univers visible et invisible. Pour mieux appréhender la complexité des échanges entre les dimensions, il faut prendre conscience du fait que le plan matériel dans lequel évolue notre corps physique n’est qu’un infime maillon d’une chaîne évolutive reliant les multiples plans de la création. La classification sur les niveaux d’existence existant entre l’extra-univers et l’intra-univers réalisée par IJP. Appel-Guéry permet de mieux situer les différents niveaux de contact et d’intervention influençant l’humanité.

Le plan matériel est formel et créé, mais il existe aussi des dimensions subtiles créées ainsi que des dimensions subtiles incréées. L’évolution humaine est surveillée en permanence par des champs de conscience-énergie qui nous précèdent vibratoirement dans l’harmonie universelle.

Tous les enseignements traditionnels font état de ces intermédiaires vibratoires entre le Verbe créateur et la créature humaine, qu’ils soient nommés anges, dieux ou dévas. Le “réseau unitaire” désigne le plan de communication reliant le Verbe créateur aux créatures et à la création.

Suite à une chute de niveau de certaines dimensions subtiles surveillant l’évolution de l’humanité, celle-ci s’est déconnectée du réseau unitaire. On retrouve dans tous les enseignements traditionnels le récit de cette chute suivie d’une déconnexion qui s’apparente dans la tradition chrétienne à la chute de Lucifer (le porteur de lumière) et à la sortie d’Adam et Ève du Paradis. Certains êtres éveillés disposent de facultés de conscience leur permettant de se reconnecter au fonctionnement interne de l’univers en s’intégrant dans le champ d’une conscience intemporelle.

Il existe une analogie frappante entre les enseignements traditionnels et les développements les plus modernes de la physique quantique quand celle-ci reconnaît l’existence d’un univers impliqué dont l’univers matériel, déployé, formalisé, ne serait qu’une manifestation.

L’intra-univers correspond aux trames architecturales invisibles du Verbe créateur qui sous-tendent la création matérielle. Voici ce qu’en dit Appel-Guéry : ”Dans la mesure où l’être humain est projeté sur l’extériorité des opérations internes, il n’a qu’une conception et une intervention partielles, dans le cadre de la réalité mortelle et structurale de cet univers. La plupart des humains vivent une très grande part de leur existence dans cette extériorité sans reprendre conscience de l’intra-univers qui les relie à l’unité. Leurs problèmes de conscience et d’installation dans le plan formel ne sont que des éléments mortels et transitoires d’un système immortel et inéluctable se déroulant de toute façon et auquel chacun participe avec plus ou moins de conscience. Autour de cela, dans leurs diversités, les êtres ont une conception partielle de la vérité. Ce qui se déroule vraiment ne peut être compris que de ceux qui s’intègrent à ce système de conscience et d’énergie.” 

Le langage qui rend compte de ces trames intra-universelles peut apparaître complexe à un mental non préparé, conditionné dès la plus tendre enfance par des conceptions dialectiques et linéaires. Le contact avec le champ de l’intra-univers s’effectue selon un mode interne et vibral. Une traduction progressive est alors nécessaire pour adapter ces conceptions synthétiques et ces perceptions subtiles issues du mental supérieur en un langage accessible au mental concret. Ces langages sont, entre autres, composés de nombres et de codages. Dans la tradition, les nombres sont sacrés parce que reliés aux architectures universelles. Leur formulation permet de retranscrire d’une manière synthétique certaines architectures en résonance à un instant cosmique donné.

Les codages sont des mots clés qui rendent compte de processus énergétiques internes. “En fait, ces transmissions sont l’extérieur d’une vérité interne télépathique. Ce qui doit être formulé en termes humains est ceci mais ceux qui liront cet ouvrage ne comprendront pas vraiment ce qui est formulé ; ils comprendront une certaine forme. La vérité est que ce qui a été formulé est l’extérieur d’une autre vérité. Ce n’est que l’accompagnement d’une autre transmission purement interne et télépathique. Ne vous méprenez pas sur ces formulations : elles sont faites effectivement parce qu’elles sont la vérité, mais elles n’ont de sens que pour ceux qui ont atteint intérieurement ce qui est transmis.”

IJP. Appel-Guéry met en garde le lecteur contre toute interprétation intellectuelle qui conduirait inéluctablement à méconnaître le sens réel de ces informations : “Ces informations ont été transmises dans un certain niveau énergétique. Ce n’est pas dans un cadre de rationalité mentale et de décorticage dialecticien que se fera la compréhension de cette signature. C’est à partir du moment où le lecteur sera rentré dans le courant de l’unité de synthèse que son signal l’informera de l’intérieur sur la véracité et l’utilité de ce type d’information. Toute autre transmission serait pour les êtres un très grand danger car cela retraduirait en système rationnel et mental quelque chose qui vient d’un monde de résonance et de télépathie. C’est un exercice effroyable de parler de cette manière sur ce plan parce qu’on mesure le décalage de situation et de concept.

La conception quotidienne de l’existence, même si l’on est sensibilisé et préparé, se trouve trop souvent complètement à l’extérieur de la réalité intra-universelle. Si les lecteurs veulent vraiment accéder à une compréhension de cette signature, qu’ils changent les coordonnées de leur existence comme nous nous avons changé les nôtres, pour accéder à ce dimensionnel. Là où ils auront atteint le niveau de contact avec le système de numération de synthèse, ils auront immédiatement les informations qui correspondent à ce niveau de science.

“La retranscription en termes mentaux de ces informations qui viennent des signaux de l’unité de synthèse serait une complète prison pour le système énergétique et spirituel. Il ne faut pas donner d’informations explicatives avant que les êtres aient atteint un niveau énergétique leur permettant de contacter directement le système de numération grâce auquel, eux aussi pourront rencontrer ce qu’il y a d’intérieur dans toutes ces figures. Vous devez mesurer quels sont vos accrochages, vos impossibilités, vos encastrements, votre inertie, votre manque de concentration qui sont autant d’éléments vous réduisant à de microscopiques parties d’un ensemble qui existe et auquel vous avez accès par ce type de contact et d’information.

“Une partie très fine de vous-même peut accéder à cette conception et la sait juste. Mais la porte d’accès à cette conception est extrêmement étroite. Ainsi, pour que vous puissiez rentrer plus avant dans cette intériorité de l’univers en passant cette porte étroite, il faudrait vous miniaturiser et vous fluidifier, c’est-à-dire devenir humble – du latin “humilis” qui signifie petit – et développer en vous la douceur qui est la condition essentielle de la fluidité. Si vous êtes gonflé de vous-même, si vous êtes trop cristallisé, trop dur, si vous restez un bloc durci par l’égoïsme, encastré et accroché par une racine que vous n’arrivez pas à déplacer, si vous êtes trop étalé et gonflé de votre étalement par l’orgueil, il vous est impossible de passer cette porte étroite.”

 
     

 

 

 

 
   
   
La Science Unitaire de l’Intra-Univers  
 Science et Conscience

Une aventure de la conscience
Architecture interdimensionnelle
Science et conscience
Un langage de résonance
La quête d'un pionnier
Autres livres

Retour

 

*Comment situer l’apport original de la Science Unitaire dans le contexte de la science actuelle ?

La science moderne représente un effort de l’intellect humain pour comprendre les lois de fonctionnement de notre environnement matériel. Cette démarche scientifique s’est affirmée à partir de la physique de Newton pour fonder un modèle objectif de l’univers. D’après la méthode scientifique, tous les aspects des phénomènes complexes peuvent être compris en les réduisant à leurs éléments constituants. Il s’agit ensuite d’établir des relations mathématiques permettant de relier ces éléments à travers des lois vérifiées expérimentalement. Par la compréhension de ces lois, la science maîtrise l’environnement matériel sans comprendre les principes qui sous-tendent son organisation. Car si elle mesure les phénomènes quantifiables et répétitifs, la méthode scientifique exclut l’univers intérieur de son champ de compréhension et d’étude.

La séparation cartésienne entre esprit et matière conduit à une coupure entre le sujet connaissant et l’objet à connaître. Cette approche est remise en question par les scientifiques eux-mêmes, notamment par les découvertes de la physique quantique. C’est ainsi qu’il faut comprendre le témoignage de Geoffrey Chew, directeur du département de physique à l’université de Berkeley : “les physiciens ont prouvé rationnellement que nos idées rationnelles sur le monde dans lequel nous vivons sont profondément déficientes. Notre lutte habituelle en physique avancée peut ainsi n’être qu’un avant-goût d’une forme complètement neuve de l’intellect humain, effort qui non seulement sera extérieur à la physique mais ne pourra même pas être qualifié de scientifique.”

La physique quantique a démontré expérimentalement que les particules subatomiques pouvaient être considérées à la fois comme onde et comme corpuscule. Il en est de même pour la conscience qui fonctionne à la fois comme corpuscule (conscience de veille, individuelle, linéaire, logique identifiée, rationnelle) et comme onde (conscience d’éveil, transpersonnelle, créatrice, intuitive, globale). La Science Unitaire, dont le domaine d’application est à la fois visible et invisible, ne peut se limiter à des données quantifiables et mesurables. à l’attitude empirique qui est celle de l’observation des phénomènes, à l’attitude analytique qui est celle de la compréhension des lois, la Science Unitaire intègre la connaissance intérieure des principes. à la démarche rationnelle, elle ajoute donc une démarche de conscience qui est opérationnelle, et ceci en utilisant des instruments de perception et de mesure qui sont ceux des facultés supérieures de l’être humain. La fiabilité de ces outils utilisés individuellement peut être justement suspectée, tant leur précision dépend de l’évolution et de la maîtrise de l’expérimentateur. Vérifiée par une équipe de plusieurs chercheurs qui se rejoignent dans leurs observations, et ce durant une continuité expérimentale de plus de vingt années, cette démarche devient un mode d’exploration fiable qui s’appuie plus sur la résonance que sur le raisonnement. Cette recherche ne peut se déployer qu’au sein d’une équipe d’êtres qui ont développé leurs facultés supérieures à travers une longue expérience et un entraînement difficile.

La psychologie mécaniste du début du siècle a qualifié de paranormal tout ce que sa méthode limitée ne lui permettait pas d’expliquer. Sachant que le cerveau humain est utilisé très en deçà de ses possibilités, comment peut-on rejeter dans l’ombre toutes les conceptions et manifestations qui ne rentrent pas dans le cadre de cette vision réductrice ? Pour pallier à cette limitation sont apparues de nouvelles sciences. La parapsychologie tente de mesurer et de comprendre les phénomènes de perceptions extra-sensorielles ainsi que les influences de l’esprit sur la matière. La psychologie transpersonnelle, quant à elle, dresse une cartographie des états supérieurs de conscience en étudiant les expériences qui sortent des cadres habituels de la réalité spatio-temporelle perçue par les cinq sens.

Toute science se définit par un domaine de recherche, des expériences, une méthode, un langage et la constitution de modèles. Fritjof Capra détermine les modalités scientifiques qui seraient celles d’une science de la conscience : “Je suis tout disposé à qualifier de scientifique toute approche de la connaissance qui satisfasse à deux conditions : une base empirique et un processus de constitution de modèles… Le processus de constitution de modèles revient à former un réseau de concepts logiquement cohérents afin d’interconnecter les données observées… Une véritable science de la conscience s’attachera plus aux notions de qualité qu’à celles de quantité et se basera sur des expériences partagées plutôt que sur des mesures vérifiables.” * La Science Unitaire répond à cette définition puisqu’elle possède une base empirique et qu’elle propose des modèles originaux : elle exprime un réseau cohérent de notions renvoyant à des expériences internes très précises. Les centaines de notions issues de la Science Unitaire ont une cohérence inéluctable qui nous permet de mieux comprendre les trames de l’intra-univers en explorant une totalité interdimensionnelle qu’un mental linéaire ne pourrait ni concevoir, ni aborder.

 

 

 

 
     

 

 

 

 

 
   
   
La Science Unitaire de l’Intra-Univers  
  Un Langage de Résonance

Une aventure de la conscience
Architecture interdimensionnelle
Science et conscience
Un langage de résonance
La quête d'un pionnier
Autres livres

Retour

 

*La création d’un vocabulaire s’avère nécessaire dès lors qu’il s’agit de nommer des réalités, des perceptions, des concepts qui ne sont pas exprimés dans le langage ordinaire. Les langages et les notions issus de cette recherche sont autant de supports à une résonance intérieure.

 Impossible de “parler comme tout le monde” pour rendre compte de ce qui n’est pas limité à ce monde. Impossible de réduire une conscience supérieure aux normes conceptuelles du monde tridimensionnel où évolue notre corps physique.

Notre culture moderne n’avait pas, jusqu’à présent, élaboré de langage susceptible de décrire précisément cette réalité interne de l’univers. L’utilisation d’un lexique parfois réclamé par des lecteurs s’avérerait une facilité et un piège enfermant les nuances subtiles d’une résonance dans les limites étroites de définitions que l’on peut découvrir au cours de la lecture.

Le langage est le corps physique de la pensée. Aborder celui de la Science Unitaire, c’est suivre une pensée à partir d’une précision intérieure. On peut reprendre en compte le conseil des alchimistes qui disaient : “Lis, lis et relis encore.” C’est ainsi que, de lecture en lecture, l’apprentissage du langage conduit à la compréhension de la pensée. Chaque lecture vous transforme et vous éveille à une perception plus intérieure jusqu’à vous accorder à la vibration dont ce langage est le support. Pour ceux qui participent à une telle résonance unitaire, une présentation ne sert à rien. La présence vibrale inscrite au cœur de ces formulations parlera à ceux qui ont “des yeux pour voir et des oreilles pour entendre”, et ceci bien mieux que tous les commentaires.

Dans le langage de la Science Unitaire, certains mots sont anciens et, après les avoir reçus, l’auteur a pu en retrouver les traces dans les textes du passé. D’autres sont créés et il faut parfois aller à la racine du mot, qu’elle soit grecque, latine, sanscrite ou autre, pour en trouver la signification.

D’autres, issus de la compilation de plusieurs mots, sont des néologismes plus synthétiques, plus précis, décrivant les processus en cours. Ainsi la méditaction est une méditation accompagnée d’une activité intense de réunification. L’élergie est une élévation de l’énergie. La substilisation est une subtilisation de la substance. Dans cet ouvrage, la plupart des informations sont d’ordre général mais certaines concernent plus particulièrement les participants à cette recherche. Elles apportent soit des précisions sur les éléments vécus au sein de l’équipe, soit des conseils sur la ligne à tenir pour ceux qui envisagent de participer à ce type de processus.

* Fritjof Capra : Le temps du changement.

 

 

 
     

 

 

 

 
   
   
La Science Unitaire de l’Intra-Univers   
La Quête d'un Pionnier

Une aventure de la conscience
Architecture interdimensionnelle
Science et conscience
Un langage de résonance
La quête d'un pionnier
Autres livres

Retour

Comme tous les pionniers, IJP. Appel-Guéry a dû lutter contre les préjugés socio-culturels dominants, qu’ils soient religieux ou scientifiques. Dans toutes les découvertes humaines, c’est à la suite d’un long et lent travail de maturation, d’évolution et d’éducation – à travers le renouvellement des générations – que ce qui paraît étrange, déroutant, scandaleux, incompréhensible, devient peu à peu une référence.

Ces dix dernières années, beaucoup d’informations ont été diffusées sur l’existence d’autres continuums d’énergie-conscience à travers les récits de voyages hors du corps, d’expériences de mort imminente – les fameuses N.D.E. – ou sur les ovnis reconnus officiellement par des autorités militaires et scientifiques.

De toute cette sensibilisation émerge une autre vision du monde qui est celle d’un âge cosmique dans lequel rentre l’humanité. L’approche uniquement spirituelle crée des individus coupés de leur base et de leur potentiel. Cette vision angélique, éloignée des réalités matérielles rend difficile toute possibilité d’action et de compréhension précise de l’environnement. De même, une approche uniquement scientiste enferme l’être humain dans une vision réductrice et systématique qui castre l’individu de toute la richesse d’information contenue dans ses perceptions intérieures. Parce que ce sont les deux moitiés, à la fois antagonistes et complémentaires, d’une même conscience, les attitudes scientifiques et spirituelles peuvent se réconcilier à travers cette Science Unitaire qui emprunte à l’une la précision et la rigueur du savant et à l’autre l’intériorité et la connaissance de l’initié.

Réconciliant raisonnement et résonance, abstraction et intuition, approche analytique et synthétique, la Science Unitaire marque une étape décisive pour l’affirmation de cette synthèse entre science et conscience vers laquelle s’orientent de nombreux chercheurs.

Qu’ils soient occidentaux ou orientaux, ces penseurs estiment que l’humanité aborde un nouveau cycle de son évolution et que, de la même manière que l’homme émerge de l’animal, une conscience supérieure doit émerger de l’humain.

L’écrivain Peter Russel croit à une accélération exponentielle du niveau de conscience de l’humanité : “En appliquant la théorie de Sheldrake au développement des états modifiés de conscience, on pourrait prédire que plus il y aura d’individus qui vont élever leur niveau de conscience personnel, plus le champ morphogénétique des états de consience altérés se renforcera et plus il sera facile pour les autres d’atteindre ces états.” Voici donc venir une race qui ne serait plus celle des Homo Sapiens mais, selon l’expression du philosophe John White, celle des Homo Noéticus ainsi définis : “à cause de leur conscience et de la connaissance qu’ils ont d’eux-mêmes, ils ne permettent pas que les formes imposées par les traditions et les institutions sociales fassent barrage à leur développement.

Leur psychologie transformée repose sur l’expression de leurs sentiments et non sur la suppression de ceux-ci. Leur logique est multidimensionnelle, intégrée, simultanée et non plus linéaire, séquentielle, exclusive. Leur sens de l’identité est global et embrasse la collectivité. Leurs capacités psychiques sont utilisées à des fins bienveillantes et morales.”

Pour Edgar Morin, nous vivons encore dans “la préhistoire de l'esprit humain” et il nous faut développer “une pensée apte à saisir la multidimensionnalité des réalités”.

Certains esprits pionniers comme Appel-Guéry sont les pionniers de cette nouvelle pensée. Saurons-nous les suivre en effectuant un saut qualitatif qui repose sur le développement personnel et l’évolution intérieure ? De la réponse de chacun dépend le destin de tous.

Extrait de la préface de la Science unitaire de l’intra-univers Volume 1

Péface rédigé par Olivier Breteau

 

 

 
 Où trouver la Science Unitaire de l'intra-Univers
 

La Science unitaire est traduite actuellement en :
Allemand - Anglais - Espagnol - Français - Italien - Portugais - Polonais - Roumain - Russe

Dans toutes les librairies

La Science unitaire de l’intra-univers est édité par :
les éditions Transtar Managing – Plazza Urquinaona 1, 4 e A - 08010 Barcelone – Espagne
Email : Transtar@axiel.com
Site internet : http://www.axiel.com

Site de l’Institut de la Science Unitaire de l’intra-univers : http://unitaryscienceinstitute.com/

Sur Facebook : https://www.facebook.com/institut.scienceunitaire?ref=ts&fref=ts
https://www.facebook.com/pages/Science-Unitaire-de-lIntra-Univers/228684800515488?fref=ts

Site d’IJP.Appel-Guéry :
 http://www.appelguery.com   

Sur Facebook :
https://www.facebook.com/ijp.appelguery?fref=ts

Sites Reliés  :
Appelfondation : http://www.appelfondation.org/

Sur Facebook :

https://www.facebook.com/appelfondation?ref=ts&fref=ts

 

 
     
     

 

   
 
 
Creat by Ianis Kiliakis
and Claude Constandopoulos (2013)